A chacun son rythme !

Alors que le confinement est actif depuis plusieurs jours, le rythme a considérablement changé pour beaucoup d’entre nous. Ce temps suspendu peut-être une réelle opportunité d’appréhender les journées différemment.

Bien sûr, pour tous les soignants mobilisés et les professionnels sur le terrain, le rythme s »est accéléré et intensifié… Ce sera alors, encore plus important pour eux, de ralentir le rythme quand la situation sanitaire sera sortie de l’état d’urgence.

On constate une accélération mondiale depuis une trentaine d’années… En réaction à cela, certains mouvements se sont créés (slow food, slow parenting, bars à sieste en milieu urbain, cure de détox numérique…). 

L’Homme fait parti de son environnement terrestre avec le climat, les saisons et l’Univers qui nous influence aussi (par exemple la lune et les marées ou le cycle menstruel des femmes).

A l’échelle du temps planétaire, notre évolution s’est déroulée sur des milliers d’années. L’accélération récente et certains virus mettent notre capacité d’adaptation à rude épreuve… 

Combien de temps encore allons nous pouvoir tenir à ce rythme ? Et à quel prix ?

Reconnectez-vous aux saisons !

Même si les saisons sont de moins en moins marquées...nous sommes soumis à l’influence de la lumière et de l’obscurité. Ces rythmes conditionnent notre sommeil, notre appétit, notre humeur. Ces variations impactent notre activité hormonale (y compris les hommes bien sûr !!) et donc notre capacité à gérer le stress .

L’activité endocrinienne a une importance capitale sur nos capacités d’adaptation.Lorsque vous êtes fatigué(e) ,perturbé(e)s émotionnellement, observez les arbres et les fleurs qui sont autour de vous : ils nous reconnectent au temps réel et nous aident à lâcher le temps mental (nos obligations, notre programme etc..)

 Repérez les facteurs perturbateurs de votre rythme !

  • Ondes électromagnétiques (lumière bleue des écrans d’ordinateur, de téléphone portable,tablette, smartphone, téléviseurs…)
  • Dettes de sommeil, surmenage (travail, vie personnelle…)
  • Changements d’heures
  • Horaires décalés , travail de nuit
  • Manque de sas de décompression (moments de lâcher prise, de ressourcement)
  • Trop d’excitants (café, thé… mais aussi ginseng, vit C !) pris à des heures tardives…
  • Repas trop copieux le soir ou trop près de l’heure du coucher
  • Emotions de la journée mal gérées, colère, ressentiment ou pensées qui tournent en boucle….
  • Evènements extérieurs ,crise sanitaire comme celle que nous vivons….

Quelles solutions naturopathiques ?

  • Neutralisation de la lumière bleue : logiciel gratuit (F.lux de Softonic) qui, une fois installé sur l’ordinateur, modifie la couleur de l’écran à mesure qu’approche le soir (l’idéal étant de ne pas s’y mettre le soir !)
  • lunettes « Re-timer » inventé par Léon Lack spécialiste australien du sommeil : lunettes qui diffusent une lumière verte capable de réguler la sécrétion de mélatonine…
  • mettre en place la chrononutrition : se nourrir en harmonie avec les bio-rythmes fondamentaux de l’organisme
  • l’activité physique permet le travail des émonctoires (portes de sortie du corps) , la déconnexion du mental, et la remise en route de l’horloge interne
  • certaines plantes ont un effet sur les neurotransmetteurs (messagers chimiques du cerveau) appelés poétiquement les « papillons de l’âme »
  • la réflexologie plantaire permet une détente profonde en activant les glandes en hypo-fonction et en calmant celles en hyperfonction : cela va influencer le rythme interne (circadien) et réguler le métabolisme.

Pour conclure : J’ai la profonde conviction que l’épreuve que nous traversons est là  pour nous interpeller en conscience sur l’avenir de l’humanité…

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *