Cultivons notre sécurité intérieure grâce à l’ancrage

L’autre monde, celui d’avant n’est plus. Le monde de demain n’est pas encore. Au milieu, dans cet entre-deux, le présent…

S’ancrer pour quelles raisons ?

Le présent, c’est dans cet espace temps que je me trouve. Certains jours confiante, d’autres jours déstabilisée, inquiète voire angoissée, perdue. Mes émotions fluctuent, oscillent et me vident de mon énergie. Le flou et le flot incessant de mes pensées…

La nostalgie de ce qui n’est plus.

La peur de ce qui est, et, de ce qu’il risque d’advenir

La colère ou la tristesse de ce qui est déjà perdu…

Mais la joie d’être en vie. Avec la conscience que c’est dans le noir que peut apparaitre la lumière…dans ce second confinement.

En ces temps troublés, notre besoin de sécurité est mis à rude épreuve, en ce moment, alors que c’est un besoin fondamental. Alors… cultivons notre sécurité intérieure !!!

S’inspirer de la nature, qui nous rappelle chaque jour que les nuances existent. Nuances de couleurs, de formes, d’odeurs, de sensations. Cette nature aussi qui nous rappelle chaque jour l’adaptation à laquelle elle doit faire face et à l’image du gingko biloba, qui nous enseigne que la renaissance est possible même face à l’adversité…

Les arbres peuvent être des piliers quand sous nos pieds le sol se dérobe, devient glissant…Comment m’ancrer pour tenir ?

Prenez racine ! Exercice de pleine conscience

Vous pouvez faire cet exercice à l’intérieur ou à l’extérieur suivant vos possibilités, dans la nature, dans un parc ou chez vous lors d’une pause quand vous travaillez…pour mieux vous ancrer ou vous protéger comme une bulle bienveillante.

marchez paisiblement 3 minutes, pieds nus (ou chaussettes si le sol est froid) sur le sol, de l’herbe, du sable suivant votre lieu d’habitation. Le dos est droit, la respiration est libre et les bras relâchés.

Arrêtez-vous et fermez les yeux. Assurez-vous une base d’équilibre solide au sol et écartez les pieds de la largeur de vos épaules. Concentrez-vous sur votre respiration.

Imaginez que votre torse est un tronc d’arbre et que des racines ancrent vos pieds dans la terre.

Portez votre attention sur les sensations de vos plantes de pieds. Imaginez que par ces racines des flux d’énergie remontent et rechargent votre corps, pendant que votre mental se vide. Laissez défiler vos pensées, sans vous y accrocher.

Respirez profondément et calmement 3 fois, prolongez l’expiration et renforcez vos racines dans la terre.

Malgré le confinement, je reste présente pour des séances naturopathiques par Skype ou par téléphone.

Les horaires d’ouverture restent les mêmes que sur mon site internet www.katialeouffre.com/contact/

Prenez soin de vous et de vos proches. Respectez vos besoins fondamentaux notamment les besoins physiologiques comme le besoin de sommeil important en cette période de descente de la lumière…

Je vous dit à bientôt

Katia Leouffre

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *