Eté et naturopathie

Chaque saison apporte son lot de bienfaits et de bon sens en lien avec la saison suivante. L’été est aussi un moment clé pour renforcer nos défenses naturelles qui seront très précieuses pour cet hiver. Les éléments naturels présents dans notre département s’offrent à nous … alors sachons utiliser et profiter de tous ces trésors !!

Alimentation et hydratation

Pensez aux fruits et légumes de saison, de qualité bien sûr, qui regorgent d’anti-oxydants : melons, pastèques, pêches, courgettes apportent les nutriments nécessaires et l’eau dont le corps a besoin. C’est aussi le retour du cru pour profiter au maximum des vitamines. Manger des fruits est une bonne source d’hydratation mais peut-être aussi une source d’irritation intestinale s’ils sont consommés en excès, alors soyez attentifs à votre seuil de tolérance digestif.

Les boissons trop fraîches sont à éviter pour les intestins fragiles et/ou les personnes fatiguées.

Les infusions fraîches (à laisser refroidir sans mettre au réfrégirateur ) à base de mauve (adoucissant intestinal), de  prêle (reminéralisant et diurétique ), de cassis ( riche en vitamine C) peuvent compléter et varier l’hydratation.

Les jus de légumes frais sont aussi excellents si vous avez un extracteur de jus ou une centrifugeuse (proportions : 20 % de fruits et 80 % de légumes afin d’éviter un pic de glycémie trop important).

Hygiène vitale

Le sommeil est impacté. Les nuits plus courtes, la chaleur, le changement d’heure peuvent provoquer une perturbation dans le rythme biologique. Alors, comme dans les pays chauds, la nonchalance est de rigueur et la sieste permet de récupérer même chez les plus grands !Pensez à l’eau sous toutes ses formes.

Les petits maux de l’été

Circulation Pour les troubles de la circulation (sensation de lourdeur dans les jambes, picotements, fourmillements) pensez à l’eau fraîche.

  • en bain ou en rivière, lacs, plans d’eau
  • pédiluve frais en fin de journée
  • douche écossaise sur les jambes :
    • 15 secondes tiède
    • 30 secondes fraîche des pieds vers les aines en répétant plusieurs fois
    • terminer par l’eau fraîche
  • les bains dérivatifs : technique du 19ème siècle remise au goût du jour par France Guillain.

Les bains dérivatifs consistent à mettre  2 heures/jour 5 jours sur 7  une poche fraîche spéciale dans la partie basse du pubis dans une culotte  avec un bon maintien …Ils aident à rétablir la température interne du corps (action sur l’immunité, les douleurs musculaires et articulaires, la constipation, les hémorroïdes, l’élimination des kilos superflus … résultats obtenus par des universités du Japon, Finlande,  Suède, Pays-Bas, Canada).

N’hésitez pas à consulter le site pour plus d’infos : www.yokool.fr

Peau 

Profitez des bonnes heures avec un chapeau pendant 15 minutes en moyenne par jour, tôt le matin ou en fin d’après midi sans écran (en veillant à ne jamais dépasser le seuil d’échauffement ou de rougeur de la peau qui dépend du phototype de chacun). Cela permet de synthétiser la précieuse vitamine D qui est nécessaire à la santé osseuse mais aussi au système immunitaire (sera donc stockée pour l’hiver), nerveux, cardiovasculaire, à la force musculaire, et à l’intestin.Bien évidemment, le recours à une protection solaire biologique reste indispensable dans les cas ou l’on ne peut pas éviter l’ensoleillement pendant les heures intenses.

Coups de soleil

Pensez à l’aloè véra en crème (98 % d’aloè véra) associée à quelques gouttes d’Huile Essentielle de lavande vraie (fine) ou de palmarosa après avoir fait la veille un test cutané (appliquez 1 goutte d’HE pure au pli du coude. Attendre le lendemain pour vérifier qu’il n’y a pas de risque allergique).Ne pas appliquer d’Huiles  Essentielles chez les femmes enceintes, les nourrissons, les bébés et le jeune enfant sans avis médical.

Mon clin d’oeil naturo

Etre en équilibre parmi les éléments, les pieds enracinés dans la terre nous permettra de contempler le beau ciel  étoilé et  se sentir reliés à l’univers !!
Exercice pour s’ancrer à la Terre :Debout les pieds écartés à la largeur des épaules imaginez des racines invisibles qui partent du coccyx et de la plante des pieds et qui s’ancrent profondément dans le sol. Pliez les avant bras à l’horizontale.Mettez la main gauche devant le coeur, paume tournée vers l’extérieur, posez la paume de l’autre main dessus, tenez les doigts de la main gauche par ceux de la main droite.A l’inspiration étirezA l’inspiration relâchez.Bonne pratique !

Katia Leouffre Naturopathe

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *